Partagez|

Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



Message(#) Sujet: Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel] Sam 14 Nov 2015 - 17:02


Comment avait-elle pu laisser une telle chose se produire ? Yolanda Haymer, en prison ? Certes, ce n'était pas vraiment Yolanda qui s'était retrouvée en prison, mais bien l'un de ses nombreux personnages qu'elle avait inventés. C'était d'ailleurs ce qui la rassurait un peu : sur les papiers et donc de manière officielle, ce n'était pas Yolanda Haymer qui se trouvait en prison mais bien Philaminte, que l'on surnommait désormais « la triste amante de Londinium »...

Tout était parti de ce collier en effet. Une pièce rare, unique, qui valait très, très cher et que Yolanda avait voulu voler. Le propriétaire, M.Wiginton, était un vieil avocat retraité. Il menait une vie simple et aimait deux choses dans la vie : l'argent et les Compagnes. Le plan était donc tout trouvé pour Yolanda : elle s'était faite passer pour une Compagne afin de pouvoir être au plus près du collier sans avoir à enfoncer une porte ou bien casser une vitre.

Mais c'est là que les choses ne sont plus bien déroulées... Le responsable ? Le rouge à lèvres anesthésiant qui n'avait pas fonctionné. Enfin si, il avait fonctionné, mais seulement deux minutes, le temps nécessaire pour Yolanda de baisser sa garde et de commencer à pirater la cloche en verre qui protégeait le collier. Elle n'avait pas entendu le vieux bonhomme sortir prématurément de son sommeil et la lampe de chevet atterrir sur sa tête.  Bien entendu, M.Wiginton avait appelé la police ; et c'est ainsi que Yolanda se retrouva derrière les barreaux, mais pas avant une dernière petite action qui fit cogiter les journalistes et la police...

Le personnage qu'elle avait inventée, Philaminte, c'était la jeune divorcée sensible et encore amoureuse de son richissime mari. Elle avait expliqué aux enquêteurs qu'elle s’appelait autrefois Philaminte Wiginton et qu'elle avait voulu récupérer ce collier car c'était un cadeau de son mari, M.Wiginton, et que celui-ci lui manquait terriblement et qu'il l'empêchait de le voir. Elle avait dit qu'en reprenant le collier, elle aurait un peu l'impression qu'il était toujours avec elle, à ses côtés dans son petit appartement... Bien évidement, M.Wiginton nia absolument cette histoire, et c'était pour cette raison que Yolanda avait fait passer M.Wiginton comme quelqu'un de malade, quelqu'un avec des problèmes de mémoires... Les enquêteurs ne savaient plus trop qui croire...

Cela ne réglait pas tout cependant : bientôt, on trouverait dans toutes sortes de documents des éléments qui innocenteront W.Wiginton. Pire encore, bientôt, on s'apercevrait que Philaminte n'existe même pas, et l'Alliance pourrait ainsi retrouver la piste de Yolanda Haymer...
Cependant, cette petite mascarade lui avait permit de gagner du temps. Le procès ne se déroulerait pas tout de suite d'après ce qu'elle avait compris, ils étaient encore en train de recueillir les paroles de M.Wiginton...

- Madame Wiginton? Vous avez de la visite...

De la visite ? De qui ? Yolanda n'avait pas d'alliés. L'arnaqueuse se demandait si quelqu'un n'avait pas déjà retrouvé sa trace et était venu ici pour l'emmener, l'interroger ou pire encore...
La personne qui était venu la voir était une jeune femme blonde qui lui était parfaitement inconnue...

- Qui êtes-vous ? Qu'est-ce que vous me voulez ? fit-elle en s'éloignant des barreaux tandis que le gardien ouvrit la cellule en silence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



Message(#) Sujet: Re: Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel] Ven 20 Nov 2015 - 11:35

- Je garde mes armes, c'est non négociable.

Ces abrutis de flics pensaient pouvoir me désarmer. Ils se résignèrent finalement à me les laisser quand mon katana sous la gorge de l'un d'entre eux montra ma détermination et ma capacité à tuer si on interférait avec mon objectif. Mon objectif depuis que j'allais de planète en planète dans la bordure restait le même: faire régner la justice. Pour ce faire, je pouvais falsifier facilement bon nombre d'autorisations pour me rendre où je le voulais et, même si j'avais tendance à rester aux alentours de la Bordure, il m'arrivait parfois de retourner dans l'espace de l'Alliance pour y régler quelques comptes.

C'était le cas aujourd'hui. Une femme condamnée pour vol. Si vraiment c'était une voleuse, la condamnation était plutôt lourde, injuste. Moi-même il m'arrivait de voler, pour d'autres, ou pour moi-même. Quand le prix me semble trop élevé. Pas que je n'aie pas l'argent pour, mais un prix trop élevé me semble injuste, donc dans ces cas là, je ne paye pas pour avoir ce que je veux. Et celui qui essaye de m'en empêcher se retrouve confronté à mon katana, quoi qu'il veuille.

La police me laissa passer, sous surveillance ce que je considérais logique, et puis je saurais facilement me débarrasser d'eux en cas de problème. Ils m'amenèrent devant la cellule de cette fameuse Philaminte Wiginton. Mon katana toujours en main, ma voix sonna pour donner un ordre clair, net et précis aux policiers.

- Ouvrez sa cellule.

Mon regard toujours nonchalant se tourna vers cette femme que je venais libérer, alors que le policier s'affairait. Elle me demanda tout logiquement qui j'étais et ce que je voulais d'elle. Ma réponse était souvent la même à ces questions.

- Je suis la Justice. Cette condamnation n'aura pas lieu, vous repartez avec moi.

Les policiers me tenaient en joug, me demandant d'avancer dans la cellule en essayant de me prendre mon katana. Ca... C'était ce qu'il ne fallait pas faire. J'étais certes sur une planète centrale, mais je m'en fichais. Mon katana trancha alors la tête du policier qui avait son flingue sur ma nuque.

- Ceux qui interfèrent avec la Justice doivent être éliminés.

Des alarmes retentirent alors, ce qui n'était pas sans me rappeler ma toute première évasion... Ma main se saisit avec une forte poigne de celle de M. Wiginton.

- Suivez moi.

Pour mon agilité, cette fille était un poids mort. Je me contentais donc juste de me mettre à couvert et de lancer mes armes -j'avais toujours des couteaux sur moi également, pour faire face à ce genre de situation- sur mes ennemis, lesquelles je récupérais dès que je passais près des corps. Miss Wiginton n'était peut-être pas habituée à ce genre de combat, mais il lui faudrait bien passer cette épreuve pour respirer à nouveau l'air du dehors, parce que si nous étions attrapées, c'était la peine de mort ou au moins la perpétuité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



Message(#) Sujet: Re: Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel] Mar 24 Nov 2015 - 9:36


La blonde s'était présentée comme étant la Justice. Dans un premier temps, Yolanda pensa à une droguée et puis après, elle se rappela d'une histoire qu'on lui avait racontée une fois. Une histoire qui semblait tellement improbable qu'on pourrait la classer dans les légendes. Elle se rappelait en effet ce qui lui était apparut comme une secte avec un sens de la Justice bien définit. Était-ce possible qu'il s'agisse là d'une représentante de cette secte ? Était-ce possible que l'histoire qu'elle avait inventée lui soit parvenue ? Dans un premier temps, elle était ravie que quelqu'un vienne la délivrer, mais elle changea rapidement de couleur quand la blonde découpa la tête du policier. Bien que sa première réaction fut légitime, elle jouait tout de même un personnage et il fallait donc trouver la réaction adéquate.

- Seigneur !  fit-elle, le pauvre homme !

Il y avait une part de vérité dans ce qu'elle venait de dire, ce qui perturba d'ailleurs légèrement Yolanda. La froideur de cette fille atteigait des sommets que même Yolanda n'avaient jamais atteint dans sa vie d'arnaqueuse. Ce policier était malheureusement la première victime d'une longue série : d'autres tombèrent sous les lames courtes projetées par la blonde. Yolanda essayait de ne pas trop y penser, même si cela l'embêtait beaucoup. Elle préférait quand un casse se passe sans encombres, sans morts. Mais s'il fallait passer par là pour récupérer le collier, ça en valait la peine. Et puis après tout, ce n'était pas elle qui tuait ces policiers, mais bien la mysérieuse justicière.

Arrivées dans une ruelle, Yolanda-Philaminte s'écroula contre un mur pour reprendre son souffle tandis que la blonde semblait déjà prête à repartir. Au loin, le bruit des sirènes ; dans le ciel, quelques helicoptères aux couleurs de l'Alliance. Yolanda fixa la jeune femme quelques instants.

- Merci , finit-elle par balbutier à la blonde.

Même si elle faisait partie de ce groupe, c'était évident qu'elle venait se mettre dans le pétrin. L'Alliance se laisse difficilement faire... Allait-elle vraiment pardonner ce que la blonde venait de faire ? Dans l'histoire dont elle se rappelait, on lui avait dit que les personnes de sa secte définissaient eux-même la notion de bien ou de mal et cela semblait correspondre avec ce qu'elle avait dit juste après avoir tué le premier policier. Yolanda ne pensa pas trop à tout cela et se dit qu'il fallait plutôt profiter de l'opportunité... Elle avait un allié pour voler le collier...

- Que... Qu'avez vous entendu sur moi ? Vous savez que je suis victime d'une injustice (elle avait pris la peine d'insister sur ce mot )? Vous savez à quel point j'aime mon ancien mari, M.Wiginton, mais en gardant ce bijoux auprès de lui, il possède également mon coeur meurtri et triste... Et que... Oh seigneur ! fit-elle avant de fondre en larmes. Savoir pleurer sur commande, c'était utile parfois...
Aidez-moi à récupérer ce collier ! Aidez-moi à mettre ce triste épisode de ma vie derrière moi ! N'est-ce donc pas cela que vous faites ? Aider les gens ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



Message(#) Sujet: Re: Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel] Sam 28 Nov 2015 - 14:30

La tuerie dura bien une dizaine de minutes avant que nous puissions enfin quitter le bâtiment de la police. J'aurais pu continuer encore et encore, mais la fille que je venais de libérer semblait exténuée. Nous nous arrêtâmes donc au coin d'une ruelle, à l'abri des regards tandis que des hélicoptères de l'alliance patrouillaient un peu partout dans le ciel. Je la laissais reprendre son souffle et j'en profitais pour nettoyer mes lames couvertes de sang avec les moyens du bord. Une bouteille d'eau y passa, ce n'était pas parfait mais je les nettoierais correctement plus tard. Mon Katana retourna ainsi dans son étui.

- Emprisonner quelqu'un pour un vol non prouvé n'est pas synonyme de justice. Surtout si l'objet appartient à ce quelqu'un.

La rousse sembla me supplier de l'aider à récupérer son collier. Mais son intonation me fit froncer les sourcils, ça sonnait comme un ordre, je n'aimais pas que l'on me donne des ordres. Ou tout du moins, elle sous-entendait que je n'avais pas d'autre choix que de l'aider.

- Gare à ce que vous suggérez, je décide moi-même jusqu'à quel point j'aide les gens. Quand je prends l'initiative d'aider, ça ne vous coûte rien. Votre libération est donc gratuite, en revanche, votre requête a un prix. Si vous voulez que je vous aide à récupérer votre collier, vous allez devoir me payer. En ce que vous voulez, tant que ça a une grande valeur.

Il fallait bien que moi aussi, je me fasse de l'argent malgré tout. Et si quelqu'un réclame mes services, je ne le fais pas gratuitement. Ce n'est gratuit que lorsque le service est à mon initiative, comme cette évasion. Je pense que c'est normal, je ne suis pas une esclave.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



Message(#) Sujet: Re: Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel] Sam 5 Déc 2015 - 10:19

Friendship is like money, easier made than kept.
La blonde avait beau apparaître comme une tueuse sans pitié, elle n'était pas folle non plus. Et ça, Yolanda le savait car la discussion venait de tourner autour d'un élément bien spécifique que l'arnaqueuse connaissait bien : l'argent. En effet, la blonde n'avait pas l'intention de faire quoi que ce soit gratuitement (et c'était peut-être même son plan depuis le début, d'abord libérer Yolanda et ensuite lui demander de l'argent), et le fait qu'elle demandait à être payée signifiait bien qu'elle avait  le sens des réalités, car c'était assurément l'argent qui faisait tourner ce monde, peu importe son origine sociale ou s'il on faisait parti d'un quelconque ordre religieux...

De l'argent, Yolanda en aurait bientôt quand elle mettrait les mains sur le collier. Mais il était hors de question de partager l'argent quand elle aurait vendu l'objet, elle s'était donnée bien trop de mal pour le voler. Elle avait même fini en prison bon sang ! Un épisode qui risquera de la travailler longtemps d'ailleurs... Quand même, il était évident qu'elle n'aurait pas pu aller bien loin si la blonde n'était pas intervenue et puis il y avait fort à parier qu'elle ne ferait pas un pas de plus si Yolanda ne lui promettait pas une quelconque récompense alors qu'elle avait encore besoin d'elle. C'est en fouillant un peu dans sa mémoire qu'elle lui proposa le marché suivant, toujours en balbutiant...

- Je... Je n'ai plus d'argent, mon mari m'a tout pris, mais... Dans son appartement, M.Wiginton possède un coffre-fort avec du liquide ; oui, oui, une...une grosse quantité d'argent, vous n'aurez qu'à vous servir... Je vous donne mon accord pour être payée par mon ancien mari !  

Cela semblait être un bon plan. Ce coffre-fort contenait de l'argent, énormément d'argent, mais rien comparé à ce que valait ce collier vendu à un collectionneur. Yolanda n'avait pas bien vu si la blonde était d'accord, mais c'était à son tour de mener la danse : elle se mit en marche dans les ruelles de Londinium, loin du vacarme des sirènes de police. Lorsqu'elles arrivèrent devant l'appartement de M.Wiginton, elles constatèrent que plusieurs policiers gardaient l'entrée.
M.Wiginton avait sans doute demandé une protection supplémentaire depuis la tentative de vol... Craignant que la blonde décide de mener un assaut frontal, Yolanda l'interpella en posant sa main sur son épaule, comme pour lui faire comprendre qu'un bain de sang pouvait être éviter. En effet, l'arnaqueuse connaissait le batiment comme sa poche depuis qu'elle l'avait étudiée pendant la phase de préparation nécessaire au casse. Discrètement, elle fit un petit signe à la blonde pour lui demander de la suivre : elle l'emmena derrière l'immeuble où elles passèrent à côté des poubelles et pénétrèrent par la porte de derrière.

Les deux femmes purent profiter d'un moment de répit lorsque l'ascenceur entamma sa longue course. Yolanda continuait de jouer son rôle malgré le fait qu'elle avait de plus en plus de mal à cacher un sourire, le sourire de la victoire iminente.

- Merci, je ne sais pas comment j'aurais fait sans vous ! Le Verse a besoin de gens comme vous ! J'ai cependant euh... une dernière chose à vous demander, euh, madame,  fit-elle alors que l'ascenceur venait d'atteindre sa destination et que les portes s'ouvrirent lentement. S'il vous plaît, est-ce que l'on pourrait épargner M.Wiginton ?  
                   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



Message(#) Sujet: Re: Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel] Mer 16 Déc 2015 - 14:46

Plus d'argent hm? Plus le temps passait plus j'avais l'impression que cette femme me baratinait. Bizarrement, elle semblait avoir subi toutes les injustices du monde, ça me semblait plutôt gros.  Je marquais une hésitation tandis que nous partîmes vers le domicile de ce fameux monsieur Wiginton qui semblait vraiment avoir tout pris à cette jeune femme, contre qui le monde s'acharnait si on se mettait à la croire à cent pour cent.

Une fois arrivées à l'immeuble, nous pûmes constater que deux gardes surveillaient l'entrée. Cela nourrit à nouveau mes soupçons, pourquoi cet homme déploierait-il des gardes si c'était lui qui menait la danse? Avant même que je ne pus poser la moindre question, la rouquine me tira vers l'arrière du bâtiment. Elle ne voulait pas que je tue les gardes. Nous entrâmes par une porte arrière puis dans l'ascenseur.

L'ascenseur montait lentement. Pendant ce temps, miss Wiginton semblait toute excitée, mais je ne fis aucune remarque, il serait toujours temps de poser des questions une fois que j'aurai une monnaie d'échange.  Elle me remercia, mais je n'étais pas convaincue totalement de son honnêteté. Alors que les portes s'ouvrirent, elle me demanda si nous pouvions épargner son mari.

- Cela dépendra de lui. Si il est là.

M'avançant dans le couloir, j'attendis que la belle rousse me conduise à la porte de l'appartement. Après quelques instants, il devint clair qu'il n'y avait personne. Avant même que mon interlocutrice n'ouvre la bouche, je sortis une sorte d'épingle, pour crocheter la serrure, cela dit, après avoir légèrement entrebâillé la porte, la première chose que je cherchais fut une caméra de surveillance, trouvé ! D'un geste habile, je lançai l'une de mes lames dessus. Le pied fut coupé. Je pus donc pénétrer dans l'appartement, avec la rouquine à ma suite. Avançant, je finis alors par trouver une boîte posée là, sur un meuble, fermée par cadenas. Je m'en emparai alors avant de l'ouvrir, en cassant le cadenas en question. A l'intérieur se trouvait un magnifique collier, probablement celui dont m'avait parlé la rousse.

- C'est celui-ci?

J'attendis la confirmation. Une fois que miss Wiginton me l'eut donné, je refermais la boîte et la fourrai dans mon sac.

- Bien, maintenant si vous ne vous montrez pas totalement honnête avec moi, je garde le collier.

Cette jeune fille avait agit de sang froid pour ce qui était de pénétrer dans l'appartement, ce qui signifiait qu'elle n'était pas si innocente qu'elle voulait me le faire croire...

- Je vais vous dire ce qui me fait douter de vous, histoire qu'on soit sur la même longueur d'ondes. Il n'y a aucun signe de vous dans cet appartement, pas de photos, rien. Ensuite, vous sembliez un peu trop excitée dans l'ascenseur, j'ai directement senti qu'il y avait anguille sous roche. Sans compter les gardes à l'entrée. Pourquoi cet homme serait-il sur la défensive s'il vous savait en prison et qu'il avait la main? Et puis, il y a aussi le fait qu'il ait pris votre argent. C'est déjà un milliardaire visiblement, pourquoi il aurait besoin de vous prendre tout ce que vous avez, hm? Je veux bien comprendre que la condamnation pour vol ait été injuste, mais il y a trop de détails à propos de Monsieur Wiginton qui sont flous.

Je n'avais peut-être pas tout compris, mais je voulais que cette femme me paye d'elle-même, pas un autre homme qui ne m'a rien demandé et qui semble également victime dans cette affaire.

- Je pense que vous avez encore de l'argent, il vous en a peut-être volé une certaine quantité en compensation, mais je pense que vous n'êtes pas aussi innocente que vous voulez le faire croire. Si c'était votre mari, il n'aurait pas pu trouver de preuves assez concrètes. On ne condamne pas quelqu'un qui vole son propre objet ! Donc soit ce n'est pas votre collier, soit c'est une conspiration qui monte très haut contre vous. Si vous me payez de votre poche, je ferai l'impasse sur ces détails, parce que je n'ai pas de preuve concrète. Si vous refusez de me payer, je garderai le collier le temps que j'enquête, puis je le rendrai à son propriétaire légitime. Quant à l'autre, je le tuerai. Du coup, si vous ne me payez pas de votre poche, j'ose espérer que vous ne mentez pas sur le fait que ce collier soit à vous.

Qu'elle fasse payer quelqu'un d'autre pour un service qu'elle m'avait demandé relevait également d'une injustice. Si elle refusait de payer de sa poche, mon enquête révélerait plus ou moins certaines choses, et la personne à qui n'appartient pas ce collier mourrait. L'équation était donc simple: si elle me payait pour un service que je lui ai rendu, et qui semble être à la limite de la réelle justice, elle pourrait empocher ce collier sans risques, qu'il soit à elle ou non. Si elle refusait, eh bien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel]

Revenir en haut Aller en bas

Que justice soit faite [PV Marcelina Hiegel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firefly RPG :: Londinium-